Nagarria Kingdom

Entrez dans cet univers fictif ou magie, guerre et trahison sont les mots d'ordre.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

ASLAUGH Aislin - Tell me : Would You Kill to Save a Life ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de Quête
Feuille de Registre / Inventaire: Lien vers votre fiche dans le registre.
Points de vie:
500/500  (500/500)
Point de compétence: 50
Membrinet(te)
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Solitaire
Présentation : http://nagarriakingdom.forumactif.org/t57-aslaugh-aislin-tell-me-would-you-kill-to-save-a-life#160
MessageSujet: ASLAUGH Aislin - Tell me : Would You Kill to Save a Life ? Mar 30 Aoû - 18:52




1
Identité d'Aislin Aslaugh

Nom :
Aslaugh

Prénom :
Aislin

Age :
21 ans

Sexe :
Féminin

Royaume:
Tous, et aucun à la fois

Rang :
Solitaire

Avatar :
Anna-Lakisova.com

Spécificité

Elle n'a jamais connu ses parents, même s'ils faisaient eux-mêmes partie du Royaume des assassins. C'est tout naturellement que leur aptitude au combat et à la discrétion s'est retranscrit dans les gènes de leur enfant. Si elle est forte physiquement, et capable de se battre, son arme de prédilection est le couteau. Elle a une vue assez affutée, et le geste habile... Mais ses lames sont de maigre qualité, relativement émoussées, et moins équilibrées, puisqu'elle a grandi sans pouvoir en changer.

Question/Avis/Autre ?

Haec igitur Epicuri non probo, inquam. De cetero vellem equidem aut ipse doctrinis fuisset instructior est enim.

2
Plus en détail...


Principaux traits de caractères

Aislin a une personnalité relativement... Mitigée. Vivant seule, et de maigres ressources qu'elle acquiert d'elle-même, le plus souvent dans la fraude et l'illégalité, elle est suffisamment mature pour se maintenir en vie, et en sécurité. Elle est assez forte pour accepter la rudesse de son quotidien, la faim lorsqu'elle lui tiraille les tripes, ou le froid et l'inconfort. Pourtant, elle prend mouche très facilement, et à la moindre frustration. Elle a beaucoup de mal à conserver son calme lorsqu'on la vexe, ou qu'on la prend de haut. Elle a, malgré sa position d'invisible, complètement inutile à la société et aux différents royaumes, sa fierté et son orgueil, qu'elle déteste voir écorchés. Elle est peut être inutile, mais elle est suffisamment forte pour survivre, et voilà qui lui suffit amplement.
Elle n'accepte pas la défaite et revient à la charge, sans pour autant mieux réussir que les fois précédentes. Elle refuse juste d'abandonner, et n'arrête réellement de se battre contre quelqu'un, ou quelque chose qui la dépasse, que lorsque son subconscient reprend le dessus pour l'empêcher de briser ses os, ou son âme. Elle n'a pas de connaissances, elle ne paraît pas très sociables... Pourtant, elle est plutôt agréable, même si elle a tendance à beaucoup titiller ceux qui lui adressent la parole. Elle est sarcastique et moqueuse, même si elle n'a pas forcément toujours de quoi se sentir supérieure... Elle ne se sent pas supérieure, d'ailleurs, elle se contente de voir les autres comme ses semblables, c'est probablement pour cette raison qu'elle se permet de les singer ou de les tourner en dérision.
Elle n'a qu'une très faible notion des hiérarchies sociales, qui la hérissent plus qu'autre chose, mais tient trop à la vie pour se rebeller réellement contre quelqu'un qui aurait une influence trop élevée.
Légèrement lasse de devoir se battre pour survivre, elle a tendance à aspirer à la tranquillité et à un repos qu’elle juge relativement mérité. Elle a fait sa part pour survivre durant vingt et unes longues années, et estime en avoir plus donné, et plus payé de sa personne que la majorité de ceux qui vivent dans un confort au moins relatif. Pourtant, elle sait que ceux de son rang n’ont pas le droit d’aspirer à ce genre tranquillité, et se contente de faire ce qu’il faut pour survivre, même s’il ne s’agit que des plus basses besognes et autres boulots désagréables et salissants. Elle ne connaît la pitié que lorsque ceux qui la réclament la méritent. Toutefois, si sa propre survie est en jeu, elle préférera porter le poids de la culpabilité sur ses épaules, plutôt que de risquer la mort. Dans un monde impitoyable comme celui dans lequel elle évolue, il faut savoir rester assez fort pour ériger une barrière autour de soi et empêcher quiconque de percer sa carapace, auquel cas on se retrouverait faible et sans défense, face à quelqu’un dont on ne sait pas si l’on peut réellement lui faire confiance.
De fait, elle ne ressent pas de honte ou de culpabilité à mentir. Comme les gens la connaissent assez peu, ils ne peuvent réellement détecter les modulations de sa voix. Elle est assez bonne oratrice, et ne craint pas particulièrement d’être démasquée tant que ses mensonges sont raisonnables et cohérents.
L’argent et la discrétion sont les piliers de la survie de la jeune femme. Elle n’accepte la plupart du temps que les travaux qui exigent l’anonymat, même s’ils s’avèrent odieux. Elle ne rechigne pas réellement à exercer ses talents d’assassin, même s’ils lui pèsent parfois sur la conscience, et écorchent son état d’invisibilité aux yeux du Monde.
Elle est humaine, en soit. Elle souffre de faire du mal aux autres, mais préférera toujours les écraser pour respirer plutôt que de se laisser sombrer pour leur bon plaisir… Ou même pour leur survie. Seule la sienne l’importe, malgré son côté trop honnête, qui la fait énormément culpabiliser… Cette partie de sa personnalité est toujours reléguée au second plan lorsque le besoin s’en fait sentir.
Elle a un code d’honneur bien particulier, bien à elle. On ne touche pas aux enfants, ou aux animaux -sauf pour s’en nourrir. L’un comme l’autre sont faibles et sans défenses, il serait odieux de s’en prendre à eux, qui sont innocent et ne connaissent rien du monde dans lequel ils vivent.
Elle n’a aucune religion, aucune croyance, et n’en refuse aucune. Elle s’en moque. Elle a bien d’autres choses à penser, bien d’autres soucis. Il lui est déjà suffisamment pénible de survivre, pour penser à la mort.

Quant à ses goûts, ils sont aussi simples qu’elle. Elle rêve de plus de grandeur, de repos, de confort. Un château serait parfait. Pour ce qui est du reste, elle se contente de ce qu’elle trouve, et commence à réellement détester les forêts dans lesquelles elle dort et la solitude constante dans laquelle elle s’est elle-même plongée. Elle a des peurs terriblement banales… Le feu la panique, et la possibilité d’être mutilée pour obtenir des informations la ferait fondre en larme et avouer n’importe quoi sur le champ.


Physique

Une silhouette, tout au plus une ombre. Un joli visage, certes, mais assez banal, et recouvert le plus souvent de cendres de terre ou de sang. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, en somme. Mais ses yeux. Ils restent gravés dans la mémoire de ceux qui les croisent. Probablement porteurs d’un mauvais présage ou d’une malédiction ? Possible, qui sait ? Alors avec sa tignasse rousse, qu’elle refuse de teindre ou de raccourcir, elle incarne le rebu du Diable en personne.
L’un vert, l’autre brun, terriblement expressifs et francs la plupart du temps, mais rares sont ceux qui peuvent plonger leur regard dans le sien. Déjà parce qu’elle le détourne, mais surtout parce qu’elle ne fréquente la société humaine qu’en restant cachée derrière des vêtements qui dissimulent, le plus souvent, même son visage.
La peau blafarde, rarement impeccablement nettoyée, mouchetée de poussière et de taches de rousseur, qui succombe aisément à la morsure de l’astre solaire, qui contraste avec sa chevelure épaisse et flamboyante.
Elle a le visage en cœur, souvent caché par des mèches frisées de cheveux roux.
Elle semble si frêle, également. Elle mesure 1m73 pour cinquante kilos mouillée et habillée, et ses membres sont marqués de contusions et de cicatrices. Ses mains, fines, aux longs doigts relativement habiles, abimées et calleuses, se terminent sur des ongles rongés, à sang le plus souvent.
Ses cils, et ses sourcils blonds lui donnent un air plus jeune, de même que les grains de beauté sur l’arrête de son nez et sa lèvre supérieure. Sa tignasse emmêlée qui lui caresse le bassin donne aussi cette impression de puérilité, qu’il ne faudrait pas trop prendre au sérieux…
Le plus souvent, elle porte ce qu’elle peut… des vêtements amples, et fluides, qui rendent ses mouvements plus souples, et plus libres. Des couleurs simples, du vert ou du brun, parfois du noir, jamais neufs.

Contre toute attente, sa santé est plutôt bonne, même si elle souffre souvent de la malnutrition et de la faim et que l’on omet son allergie très handicapante aux fruits à coque. Son hygiène est correcte, puisqu’elle fait en sorte de rester propre le plus possible, même si c’est loin d’être facile lorsqu’on n’a pas de maison où dormir et où se laver, et qu’on vit dans un environnement, de fait, salissant.


Histoire du personnage

Des faits marquants concernant le passé d’Aislin ? C’est une orpheline banale comme il en existe tant d’autres. Elevée dans un orphelinat duquel elle s’est enfuit le plus tôt possible, à l’âge de treize ans, elle n’existe probablement même pas aux yeux de la société. On la croit surement morte, ou revendue comme une simple marchandise. Elle a survécu. C’est le seul fait réellement marquant de sa vie. Elle n’a connu personne qui lui aurait brisé le cœur, juste de sale gosses ayant brisés quelques morceaux d’os et précipité son départ d’un endroit qu’elle détestait de toute façon ?

Il existe quelques jours marquants, certes…Celui où elle s’est enfuie n’en est pas un, pas plus qu’il n’est le renouveau qu’il aurait dû être. Elle est partie dans la nuit, une nuit chaude, en escaladant la façade du bâtiment avec quelques morceaux de pain dans les poches, et une flasque d’alcool chapardée à un adulte. Elle s’est enfoncée dans la forêt, jusqu’à quitter la ville, puis le royaume qui accueillait le bâtiment.

Le jour où elle a trouvé ses lames ? Elle avait quatorze ans. Elle flânait sur un marché, encore trop peu accoutumée à la discrétion, et à l’invisibilité. Elle s’était brûlé la peau à récurer des casseroles pendant des jours entiers pour amasser un pécule pas même suffisant pour lui offrir une simple nuit à l’auberge. Les cloques, jaunes et suintantes, lui retournaient l’estomac et lui vrillaient le crâne, mais elle flânait. Elle avait besoin d’évacuer la frustration et la douleur, quand elle est passée devant l’étal d’un marchand d’arme de passage en ville. Pas des armes bien équilibrées, faites pour le combat… Surtout des babioles fabriquées pour la décoration, bien que fonctionnelles et affutées. Elle a compté et recompté les pièces dans ses mains abimées et douloureuses, et a cherché avec désespoir un couteau qui serait assez peu cher. Il n’y avait rien.
Attiré par l’éclat de l’argent, le contrebandier a trouvé l’occasion ultime de refourguer des armes volées, et probablement invendables, à une gamine de toute évidence bien trop naïve. En échange de tout son argent, et de la promesse de garder son identité secrète, l’homme lui a vendu trois pièces de métal, taillées de façon relativement fines, au manche en bois, recouvert de cuir. Ils paraissaient neufs, et de qualité suffisante, même si elle n’était pas particulièrement regardante…
Elle a appris à cet instant l’importance des réseaux souterrains, et l’intérêt qu’on pouvait avoir à rester dans l’ombre. C’est également à ce moment-là, qu’en plus de renforcer ses muscles, elle s’est initiée au lancer de couteau, jusqu’à en recouvrir encore ses mains de brûlures, de cloques et de cicatrices.
Evidemment, maintenant qu’elle a grandi, les lames ont vieilli, mais elles restent ses seules armes, et, émoussées ou non, sont suffisantes pour les boulots qu’on lui confie.

La première fois qu’elle a tué ? Elle suivait un homme depuis des jours. Elle devait lui reprendre un objet qu’il avait dérobé à son client, et faire croire à un vol. Alors qu’elle le suivait dans une ruelle, et qu’il était salement enivré, elle a compris qu’elle n’avait pas été assez discrète. Effrayé pour sa vie, l’homme s’est brutalement retourné pour la plaquer durement contre un mur de pierre. Déstabilisée et paniquée elle a enfoncé l’une des lames dans le ventre de l’homme qui a reculé, choqué de voir le sang chaud couler à flots sur son corps et se répendre au sol comme s’il se dégonflait.
Elle avait seize ans. Elle a comprit, à la récompense qu’elle a reçu de son client, que le meurtre était un marché bien plus payant que le vol. Elle a accepté des « contrats » plus interdits encore, et probablement sanctionnés par la peine de mort dans la grande majorité des villes. Elle s’est retiré de la vie en communauté pour s’assurer une survie plus paisible, et ne pas avoir à converser avec un homme et devoir, quelques semaines plus tard, enfoncer un morceau de métal dans son cœur.


(c) Reira de Libre Graph'

avatar

Feuille de Quête
Feuille de Registre / Inventaire: Lien vers votre fiche dans le registre.
Points de vie:
500/500  (500/500)
Point de compétence: 200
Dieu de Nagarria
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Roi
Présentation : http://nagarriakingdom.forumactif.org/t25-go-to-hell-for-heaven-s-sake-ayren-magoa#29
MessageSujet: Re: ASLAUGH Aislin - Tell me : Would You Kill to Save a Life ? Mer 31 Aoû - 22:19

Bienvienduuuue Gaufrette ♥
Daaaamn j'adore ta prez' ! Aislin (j'sais toujours pas comment le prononcer Dx) est carrément trop cool comme perso, j'suis pressée qu'on commence à RP ensemble o/
Brefouille, j'valide, amuse toi bien parmi nouuuus ! :3

_________________

Why can't you see, are you afraid to be
Exposed to the demons around you ?

ASLAUGH Aislin - Tell me : Would You Kill to Save a Life ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Fauve ▬ Tell me would you kill to save a life ?
» Born to kill all lives...
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Kill points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nagarria Kingdom :: Gestion du Personnage. :: Présentations :: Présentations validées :: Solitaire & Secte-